Contactez-nous par mail
ou au
03 85 20 91 51

Identifier
les compétences

Le vivier de candidat sur le bassin de Mâcon / Lyon

La zone d’emploi du Pays Sud Bourgogne compte 152 000 habitants au dernier recensement de la population (2011),
Elle détient en Bourgogne la deuxième plus forte croissance démographique grâce à une forte attractivité et un solde naturel positif.
Le bassin de Mâcon est ainsi le plus fortement peuplé (88 hab./km²) avec une population plus jeune par rapport à la région (28% de la population à moins de 25 ans).
L’évolution de la population sur Mâcon est en progression de +17% depuis 1968 contre +1 en Saône et Loire et + 9% en Bourgogne.
Le pays sud Bourgogne bénéficie ainsi d’une zone d’emploi dynamique sur le plan démographique et économique.

Un tissu productif diversifié

Avec une partie Est du Territoire, qui mêle activités tertiaires, industrielles et viticoles et une partie ouest, davantage tournée vers la polyculture et l'élevage, la zone d’emploi du pays sud Bourgogne bénéficie d’un réel équilibre sectoriel et d’une bonne orientation de son tissu productif. En 2009, le Territoire comptait plus de 60 000 emplois, soit une progression de +15% en dix ans.

  • Le taux d’emploi (67%) et le taux d’activité (75%) sont plus élevés qu’en région.
  • Le taux de chômage dans la zone d’emploi de Mâcon s’établit à 8,3% au 2 ème trimestre 2015.
  • 40% de la population active occupée du bassin de Mâcon vit et travaille sur place.

Compte tenu des infrastructures routières A6 et ferroviaires (TER, TGV) et de leur proximité (60 km), Mâcon et l’aire métropolitaine Lyonnaise échangent quotidiennement des compétences. Le flux « domicile/travail » entre Lyon et Macon a progressé de +6.3% entre 2007/2012.
Le bassin de Mâcon dispose d’un vivier local de 4 707 compétences disponibles (décembre 2015)
Il compte parmi ses compétences disponibles plus de cadres qu’en Région Bourgogne (+2 points)
Avec 40% de niveaux CAP-BEP et 20% de niveaux Bac+2 et supérieurs, les compétences disponibles ont un niveau de formation plus élevé par rapport à la moyenne régionale.

Source : INSEE Première 2014, 2015
Pôle Emploi 2T2015